Chêne-Bourg, petite commune de la banlieue genevoise, c'est là qu'en 1989 fut dressé un chapiteau flambant neuf de vingt mètres de diamètre. L'idée de créer une école de cirque était née. Dans un premier temps ce sont des stages d'été qui furent mis en place. Le succès fut immédiat. La presse et les autorités applaudirent cette initiative. Fin août le chapiteau fut baptisé par Louis Knie junior, en présence des autorités chênoises et d'un très nombreux public.

 

Jusqu'en 1993 nos structures furent montées dans les communes d'alentour (Chêne-Bougeries et Thônex). Une tente pour le trapèze fixe et petit ballant puis une autre pour la danse, un portique pour le trapèze grand ballant, des roulottes, une cantine ainsi qu'un matériel pédagogique important complétèrent l'installation qui accueillait déjà 240 stagiaires au mois d'août.

 

Depuis plusieurs années le Théâtre-Cirqule était à la recherche d'un terrain pour une installation fixe afin de pouvoir dispenser des cours pendant la période scolaire et répondre ainsi aux nombreuses demandes formulées par les stagiaires déçus de ne pouvoir approfondir leur apprentissage… A ce moment, rien n'existait à Genève, ni même en Suisse, pour un suivi sérieux, voire une Formation Professionnelle.

 

C'est l'Etat de Genève, reconnaissant l'utilité publique d'une école de cirque, qui nous offrit à titre gracieux un terrain en novembre 1993. Depuis, les inscriptions n'ont cessé d'affluer et des programmes de Formation Loisirs, Spectacle et Professionnelle furent mis en place.

 

L'école a adhéré à la Fédération Européenne des Ecoles de Cirque (FEDEC) afin de se tenir au courant de l'évolution du cirque, des problèmes de formation, de sécurité et bien sûr des festivals, lieux privilégiés de rencontres.

 

            En 2006, le Théâtre-Cirqule a dû déménager et traverser la route de Jussy. A cette occasion, l’école en a profité pour changer son chapiteau qui commençait à se faire vieux et, surtout, à être un peu trop petit pour satisfaire à la demande toujours grandissante. Ainsi, un nouveau six mâts de 38 mètres de long pour 32 mètres de large a été monté. C’est sous ce chapiteau que sont donnés la plupart des cours actuellement ! Il faut noter que celui-ci est doté d’une coupole transparente qui permet, la plupart du temps, de travailler à la lumière du jour.

 

            Au printemps 2009, le Théâtre-Cirqule a organisé un festival afin de fêter ses vingt ans d’existence. Celui-ci s’est déroulé sur un mois et trois communes (Thônex, Chêne-Bourg et Chêne-Bougeries). Il aura permis à de nombreuses personnes ayant marqué l’histoire de l’école de revenir y jouer son spectacle ou numéro. A cette occasion l’ancien chapiteau a été remonté et plusieurs tentes ont été remises à neuf.

 

 

Le Théâtre-Cirqule fait partie du mouvement amorcé dans les années quatre-vingt pour un renouveau du cirque qui met en valeur, outre les performances techniques, l'originalité, la mise en scène et le charisme.

 

L'Ecole de Cirque de Genève, ainsi nommée depuis 1993 est une réalisation privée. Yvette et Gérard Challande ont investi des sommes importantes pour l'acquisition du matériel et consacré beaucoup de leur temps à la mise en place de leur projet ambitieux. Le cirque et le théâtre ont quasiment toujours fait partie de leurs parcours, ce qui a contribué à la réussite actuelle, soit plus de 500 participants par année, et à la notoriété dont jouit l'école pour son caractère inventif et avant-gardiste.